Écomusée

Des parcours de découvertes à partir d’un Point Patrimoine

Il ne s’agit donc pas d’un écomusée classique qui donne à voir des objets sur un lieu unique mais de parcours qui feront découvrir sur site la richesse de notre patrimoine et redécouvrir des savoir-faire disparus. Ces propositions de mise en situation ou même d’expérimentation auront pour but de sensibiliser, intéresser et impliquer les jeunes, notamment les scolaires, de Theys et des communes environnantes. Notre but est également de susciter des “vocations” pour certains métiers et savoir-faire, et d’encourager l’implication des habitants à la défense de leur patrimoine matériel et immatériel, dans une perspective de développement durable.

Le Point Patrimoine

Le Point Patrimoine, avec sa grande vitrine d’exposition, sera situé en plein cœur du village dans une dépendance de l’emblématique château Jail.

  

Sa réhabilitation est possible grâce aux subventions publiques (Etat, Département, Communauté de communes Le Grésivaudan) et à une aide de la Fondation du Crédit Agricole séduit par la qualité de la proposition réalisée par un architecte, membre de notre association.

Ses vitrines proposeront :
• Des objets, outils et matériels qui correspondent aux activités artisanales et agricoles du pays. Plusieurs fonds sont en cours d’évaluation et de traitement. Ils seront renouvelés périodiquement. Par exemple : un fonds d’outils de charron, un fonds d’outils de taillandier, du matériel agricole…
• Des documents explicatifs, panneaux et cartes pour indiquer les lieux remarquables, les parcours proposés, et annoncer les animations patrimoniales programmées…

Les Parcours écomuséaux

Cette multiplicité de sites permet une démarche culturelle dynamique qui, contrairement à un musée, montre le patrimoine dans son contexte et son environnement, comme par exemple des meules de moulin, des granges remarquables… Mais pas seulement !   Des démonstrations de savoir-faire ancestraux faites par les habitants de Theys eux-mêmes seront occasionnellement proposées.  Elles feront revivre les pratiques, les traditions, les savoir-faire… D’ores et déjà, des propositions sont apparues : four à pain rallumé pour certaines fêtes, atelier agricole à l’occasion de certains travaux, mondaisons, moissons traditionnelles, vannerie…

Un parcours créé en 2015 propose un circuit de découverte des maisons remarquables du bourg. Six autres parcours sont d’ores et déjà envisagés : le circuit des crêts, le circuit des granges, le circuit des croix, le circuit des orchidées (de Malatret aux Bruns), le circuit des moulins (Pontcharrin), le circuit des pierres violettes (de la Genevayse au village).

Exemple : le circuit des crêts

Ce circuit est délimité par trois crêts :
le crêt de la Couan, le crêt de Bois Calet et le crêt de la Scia. Situé sur le GRP “Tour du balcon des 7 Laux” (en violet sur la carte), il emprunte des pistes forestières rénovées et présente de nombreux centres d’intérêt en termes de flore, faune, écologie et éléments de patrimoine. Il offrira donc aux promeneurs des haltes pour en profiter pleinement.